© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon

April 11, 2018

December 20, 2017

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Miséricorde ou Justice...telle est la question

April 21, 2017

 

Jésus continue de nous enseigner pour que nous affinions notre compréhension de ce qu'est le Royaume des Cieux....Et vu que Dimanche prochain, l'Eglise fêtera la Divine Miséricorde...Je me suis dit que ce nouvel article tombait à pic !!!

 

Commençons donc par la nouvelle parabole que Jésus raconte :

 

C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée. Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette. 

Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers.

Il le saisit et l'étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois.

Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant : Aie patience envers moi, et je te paierai. Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait. 

Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié ; ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi ? 

Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur.   (Matthieu 18,23-35)

 

Dans cette histoire, Jésus nous présente le Royaume des cieux comme un Roi, qui veut faire rendre compte à ses serviteurs....et qui par la même occasion veut certainement mettre de l’ordre dans sa comptabilité…

Dans la parabole, il est dit qu'entre autre, on lui en amène un serviteur qui est débiteur de 10 000 talents.

Sachant qu’un talent ‘’or’’ vaut 6 300 000 € et que le talent ‘’argent’’ vaut 400 000€, on peut dire que le serviteur est dans la panade, une panade sur sur sur surendettée !!! Dans l'histoire, Jésus ne précise pas si c'est des talents or ou argent...

(Pour info, si le serviteur devait 10 000 talents or, il devrait alors rembourser 63 milliard, alors que si c'était des talents argent, le serviteur ne devrait rembourser "que" 4 milliard !!!)

Un petit conseil en passant, ne faites jamais lire cette histoire à votre banquier,  il en ferait une syncope !!!

 

Mais revenons à nos affaires et à nos comptes en cours....

Disons que ce sont des talents ‘’argent’’ que doivent le serviteur…sa dette s’élève donc, je le rappelle à 4 milliard d’€…et vous en conviendrez avec moi, on peu dire que c’est une foutue somme !!!

Ce qui est certain c’est que le serviteur a dépensé sans compter…

Et le Roi n’est pas très regardant sur ses comptes, et nous pouvons même affirmer que ce Roi est plus que généreux. Ce Roi a laissé libre son serviteur d’user de sa fortune. A ce niveau là, nous pouvons même dire que le serviteur à plus qu’abuser des largesses du Roi.

Le serviteur a certainement cru que cette fortune était la sienne parce que là, il n'a pas fait dans la dentelle. Le serviteur  ne croyait probablement plus qu'il lui faudrait un jour ou l'autre rendre des comptes…Mais voilà, manque de bol pour lui, ce jour est bel et bien arrivé…

Nous pouvons voir le serviteur se jeter aux pieds du Roi, lui demander d’avoir pitié et de patienter car : « Juré !! Il remboursera toute la somme !!!…

 

Je ne sais pas pour vous, mais si vous étiez à la place du Roi et qu'un serviteur vous devait 4 milliard d'€, et qu'il avait l'audace de vous dire de patienter car il vous remboursera...Je crois qu'aucun d'entre-nous ne laisserai une chance de plus à cet effronté, qui a dilapidé une partie de votre fortune !!!

A ce moment de l'histoire, on ne sait pas si le serviteur prend encore le Roi pour un imbécile…car remboursé 4 milliard d’€, en effet le Roi devra être très patient…ou si au fond de son cœur, il demande vraiment pitié…

Le Roi, lui a le cœur sur la main, il est bon, et il est pris de pitié.

Le Roi pourrait simplement prendre patience comme le lui demande le serviteur indélicat, et pourquoi pas, mettre en place un échéancier de remboursement, je ne sais pas moi,.....sur des millénaires !!!!!!!

 

 

 

Mais non ce n'est pas le genre de notre bon Roi, non, Il lui remet carrément toute la dette du serviteur, après tout, ce Roi, n'est vraiment pas ou plus à 4 milliard près !!! Moi, je dis ‘’WAOUH’’, quelle bonté, quelle générosité, quelle grandeur d’âme !!! Certain dirait que ce Roi est complètement FOU !!! Oh oui, Fou d'amour pour ses sujets même ceux qui ne le méritent pas...Et le cœur débordant de mansuétude !!!

 

 

 

 

 

Mais hélas, il n’en est pas de même pour le serviteur qui à peine sorti de la mouise où il se trouvait, s’en prend à un de ses débiteurs…et le traite de façon ignominieuse.

Le roi l’apprend et lui qui avait certainement espéré que son serviteur s’inspire de sa bonté généreuse, se rend compte que les remords que lui avaient servit son serviteur peu de temps avant, n’étaient que feints !!!

Et là, dommage pour le mauvais serviteur, la justice remplace la miséricorde, et tombe tel un couperet !

Jésus finit son histoire par la comparaison du Roi et de Dieu le Père.

Jésus nous fait comprendre que la miséricorde du Père est indicible, mystérieuse, magnifique…le Père est prêt à remettre les dettes de nos péchés les plus abyssales…mais n’oublions pas de prendre exemple sur cette miséricorde, faisons de même…Allons chercher et recevoir avec ferveur cette miséricorde qui nous est offert dans le sacrement de réconciliation...

Car pour tout vous dire, il faut être fou pour croire que nous pourrions affronter la justice Divine…à coup sur, nous y perdrions tout, et plus encore. D’ailleurs dans la prière du Notre Père, il est clairement dit :

« Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés »

Un petit conseil à nous tous…pardonnons, pardonnons, pardonnons, ne réfléchissons pas, pardonnons, que cela devienne une habitude comme de respirer…

 

Et si c’est trop dur, prenons des cours d’initiation, ou de spécialisation auprès du champion, du maître entre les maîtres…JÉSUS !!!

(Pour info, les ‘’cours’’ sont gratuits !!!)

 

 

Bonne fête de la Miséricorde....

 

Et à bientôt pour un nouvel article...

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous